Skip to content

La Der…de la soupe aux choux

image - copieLa Der !

C’était le dernier concert officiel à la soupe aux choux.
 
En invités, des habitués de cette incontournable scène grenobloise, les Five for fun.
 
Des routiers du jazz classique,… mais pas que. Depuis 33 ans, Robert Poitou embarque les amateurs sur des chemins de traverse en proposant du blues, du swing, des rythmes latinos mais aussi des tas de chansons, souvent oubliées ou peu connues, du répertoire français et anglais. Parce que pour Robert, tout est prétexte à une bonne chanson et une bonne humeur. Quelques explications suivies de jeux de mots, la foule est toujours conquise par ce personnage non prétentieux.Robert maitrise la voix, la trompette et la guitareRémy de Framont, à la contrebasse, est le seul rescapé (avec Robert) de la formation originelle. Ce soir, ils étaient accompagnés de Eddy Zoani  à la batterie et de Guillaume Dubuy, étonnant au piano
 
Au menu du soir, entre autres, une interprétation originale et originelle de « I’m just a gigolo”, un hommage à Amy Whinehouse, la carioca et quelques autres mais c’est quand il interprète “Soleil Ciel bleu fini” de l’excellent guitariste et auteur Patrick Diaz que la salle prend la pause dans les conversations. Pour Robert, le blues, c’est comme un jour ou il pleut de la soupe et que tu n’as qu’une fourchette. Autre chanson qui a ému le public, « Vieille contrebasse ». L’ambiance a grimpé d’un niveau quand Frederic Gauthier et son saxo sont apparus. Il était en concert en Savoie.  C’est une soirée d’adieu à la soupe, plusieurs musiciens ont fait le boeuf !
 
Pour Jacques, le patron de la Soupe aux choux, c’est une page qui se tourne dans la bonne humeur. Heureux de cette retraite qui l’attend. Il aspire aux voyages, aux apprentissages de langues étrangères, au jardinage et aux 50000 projets qu’il a en tête. Pour une dernière, il avait voulu que tous se mettent aux couleurs de l’été et a passé la soirée en short, chemise à fleurs et lunettes noires.
Jean-Louis dirait ….c’est finiiiii et c’est vrai que la soupe aux choux, c’est fini mais pour le jazz, la route continue et pour Jacques, il semblerait que tout commence
Photo : Sebastien Cholier
Merci de me suivre et de partager
Published inBlog