Skip to content

Le petit avant la …

philippe-couvreur-rehardFaire un petit.. article avant la migration en vacances, voilà mon envie du matin alors que l’air est encore frais, le soleil doux et la première odeur du café tellement affolante.
C’est parce que je viens de voir un de ces nombreux articles  genre “la société est au bout de la laïcité” que je me pose la question de la pertinence des réponses que nous apportons. Ou plutôt, celles que nous n’apportons pas puisque à chaque événement vont se succéder des propositions gouvernementales à coté de la plaque et des relents “récupérationnistes” des autres cotés. Il est bien sûr inutile d’imaginer un discours profond, plein de sens et de vertus.

Ce que j’aime dans le bout de quelque chose, c’est qu’il va donc apparaitre quelque chose de nouveau. Un nouvel espoir ! Comme le teaser d’un nouvel épisode d’un grand film d’aventure.

Alors puisque les débats font rage sur l’islam en France, pourrions nous un moment arborer une unité nationale. La laïcité permet à chaque religion de s’exprimer et de s’épanouir. La république garantit la liberté de culte. Si le fait religieux n’est pas spécialement le bienvenue dans l’expression politique de notre démocratie, les cultes sont à même d’indiquer comment ils voient la société. Les pays agissant ainsi ne sont pas si nombreux !

L’Islam arrivé en retard ou tout simplement parce que l’immigration arabe est relativement récente a du mal à trouver sa place. N’ayant pas fait sa mue, cette religion n’a même pas encore pris le temps de réfléchir à sa position dans l’espace laïque et le respect des règles républicaines. L’état n’ayant pas à intervenir dans le contenu des religions, il peut tout au moins créer les conditions  du dialogue et adapter sa législation pour qu’un Islam éclairé émerge en France. Qu’il puisse ainsi profiter de ce bel héritage dit “des lumières”.

A propos de lumières, ne serait il pas temps d’éclairer notre démocratie en favorisant l’expression égale des routiers de la politique et de ceux qui, dans la société civile, portent un message remarquable pour le vivre ensemble, le bien consommer ou encore le bien éduquer. 

Ne serait il pas temps, de fournir des lois propres et simples comme des principes fondateurs qui rendent lisibles la société. J’ai en tête des choses très variées comme le mandat unique, le casier judiciaire vierge pour les élus, la “gratuité” des transports en commun, la non taxation des revenus jusqu’au smic pour les entrepreneurs individuels, l’illégalité pour les subventions aux grandes entreprises ou à l’agriculture non raisonnée, etc…
Si une loi est compréhensible par tous et toutes, le citoyen moyen est à même par référendum de dire oui ou non. Après tout, nous ne sommes pas plus bêtes que nos élites. Vous en doutez ? Bon en tout cas, la loi sur le travail nous a prouvé qu’on pouvait avec 235 pages de textes rassembler contre et séparer le peuple sur le bien fondé d’une loi pour transformer le monde du travail !

L’immédiateté médiatique devrait être une chance pour favoriser la pluralité des réponses à apporter aux événements qui nous concernent mais nous savons que c’est impossible puisque nos élites, surtout politiques, ne font que surfer sur cet univers. Lorsqu’elles prennent le bouillon, elles remontent aussitôt sur la planche au lieu de se dire que la mer ne les veut pas aujourd’hui et ainsi d’aller réfléchir au soleil couchant sur la plage.

philippe-couvreur-lamerComme chaque année, l’été nous offre une pause pour se recentrer sur l’essentiel et profiter du bon temps. Préparer ainsi son esprit à une rentrée qui s’annonce comme toujours difficile. Si la dramatique actualité risque de ne pas tellement se faire oublier, nous pouvons quand même espérer.
Bel été tous et à toutes

 

Published inBlog