Skip to content

Voilà. C’est fait !

Fin des primaires ! Enfin ! Je me suis intéressé. Lu la plupart des programmes. J’ai regardé de près ce qu’il se passait sur les réseaux sociaux, sur les mouvements en cours à coté des partis politiques. Et bien sûr, j’ai absorbé tout ce qu’il se disait dans les médias.

A ce propos, je me suis limité, pour la télévision, aux informations sur LCP et quelques rares émissions sur France 5 et LCI. Pourquoi ? Tout simplement parce que les autres chaines -y compris publiques- n’ont que des envies de petites phrases, de commentaires sur les attitudes des uns et des autres, de mettre le doigt sur les contradictions inhérentes au champ politique. Bref, faire de la politique politicienne. Donc si je n’avais qu’un conseil pour la télé. Cessez de regarder ce qui concerne la politique sur les chaines habituelles et basculez sur LCP !

J’en profite aussi au passage, pour parler des commissions sénatoriales qui sont d’un niveau nettement supérieur à tout ce que je connais quand aux réflexions d’avenir. Et si, souvent, il ne s’agit pas directement de politique, l’enjeu derrière l’est bien. Donc ceux qui disent que le sénat ne sert à rien feraient mieux de s’intéresser un peu plus à l’institution. 

Mais tout cela nous éloigne du sujet originel. 

Ca y est, j’ai voté à toutes les primaires!
Ho!!!! je n’y suis pas allé pour voter pour mais contre. Contre Sarkozy. Pas besoin d’explications. Contre ma pauvre Cecile qui s’est perdue depuis trois ans. Contre Valls et sa cambrure républicaine.
Dans les débats, j’avoue avoir eu du mal à soutenir l’écoute de ces droites décomplexées si éloignées des réalités et l’idée même de dresser les gens les uns contre les autres comme savent le faire le FN me hérisse.

Dans les débats, j’avoue avoir été agréablement surpris de la qualité des échanges au sein des écolos. Et cette volonté manifeste d’avancer même si aujourd’hui on ne comprend pas pourquoi ils sont incapables de se structurer.

Dans les débats, j’ai été surpris de la grande intelligence de De Rugy et des réflexions profondes de Hamon. Le projet de Revenu universel de Hamon n’est pas inintéressant mais arrive trop tôt de 5 ans et méritera un grand débat avant que le politique ne décide. Mais qu’on ne s’y trompe pas. Ce sont près de 40 millions d’emplois qui sont impactés par les révolutions robotique d’ici à 20 ans.

Voilà. nous en avons fini avec les primaires, nous allons pouvoir réfléchir à qui.
Les ennuis commencent donc !

Mais je forme quelques voeux.
Celui qui sera à la tête doit tout faire pour rassembler et apaiser. Cela passera par le sentiment que l’ascenseur n’est plus en panne; que l’état et ses administrations ne jouent pas contre les français; que l’argent est bien employé; que chacun est à son poste et ne cumule pas; que l’on trouve des solutions autour de soi et pas venues d’en haut; que le mot d’ordre soit simplicité à tous les niveaux; que l’énergie de chacun soit boostée et soit considérée; que le bien être soit au coeur des enjeux. Mieux se loger. Mieux manger. Mieux travailler. Mieux vivre ensemble.
Des voeux qui semblent quand même bien éloignés des propositions des candidats à l’heure ou j’écris ce billet. 

Published inBlog